L’incidence de la rééducation aidée par la réalité virtuelle sur le gain d’autonomie de patient ayant eu un accident vasculaire cérébral au travers de la stimulation de la négligence spatiale unilatérale et des troubles de l’équilibre

Projet soutenu en 2018

Porteur du projet

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC), première cause de handicap physique non traumatique en France, sources de séquelles souvent invalidantes, nécessitent le recours à des aides humaines ou techniques plus ou moins importantes et coûteuses.
Parmi les séquelles, la négligence spatiale unilatérale (non reconnaissance d’un hémi espace, corporel ou extra corporel, proche ou lointain) et les troubles de l’équilibre, deux éléments péjoratifs pour la récupération de l’autonomie.
Le projet mené par l’hôpital Saint-Jean est d’étudier l’apport de la réalité virtuelle dans la rééducation de ces deux syndromes, sur le gain d’autonomie des personnes dans les activités quotidiennes, sa contribution à la lutte contre l’isolement social et son incidence sur l’allègement de la charge des aidants.


Warning: file_get_contents(https://maps.googleapis.com/maps/api/geocode/json?latlng=,): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.0 400 Bad Request in /home/www/www.fondationpaulbennetot.org_wp/www/wp-content/mu-plugins/ProjectMiniMap/ProjectMiniMap.php on line 26

Résumé du projet

L’incidence de la rééducation aidée par la réalité virtuelle sur le gain d’autonomie de patient ayant eu un accident vasculaire cérébral au travers de la stimulation de la négligence spatiale unilatérale et des troubles de l’équilibre
Retour en haut de page