Les projets soutenus

Innovation, recherche et amélioration des pratiques

La Fondation soutient l’innovation médicale, la recherche médicale et l’amélioration des pratiques de soins en :

  • Traumatologie et post-traumatologie suite à une maladie ou un accident
  •  Dépendance progressive et irréversible liée à une maladie neuro dégénérative ou du système nerveux central et périphérique (Alzheimer, Parkinson…).

Filtrer les résultats

Thématiques
Localisation

1-10 sur 22 résultats

Afficher sur une carte

Améliorer la perception tactile de la lèvre chez des patients AVC grâce à une stimulation somatosensorielle répétée (SSR)

Rééducation, Réadaptation, Adulte, Innovation technologique, Neurologie

Les AVC sont parmi les pathologies qui plus fréquemment s’accompagnent de déficits perceptifs au niveau du visage. Ces déficits amènent à une condition d’handicap, car les interactions sociales sont réduites, et de déshabilité aussi, car les activités du quotidien sont limitées. L’objectif du projet est d’appliquer une stimulation somatosensorielle répétée (SSR) sur la lèvre supérieure afin d’améliorer sa perception tactile.

Le programme se développera en deux études différentes: une première étude, où les patients recevront une seule séance de stimulation, et une deuxième étude, où l’équipe appliquera la SSR pendant 3 semaines consécutives, afin d’investiguer si les possibles effets d’amélioration peuvent augmenter en fonction du nombre d’interventions de SSR.

 

Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon / ImpAct Lab ; Plateforme NeuroImmersion; Hôpital Henry Gabrielle

VIRGIL: VIrtual Reality Glasses to Improve Lateropulsion and the post-stroke postural vertical.

Rééducation, Réadaptation, Innovation technologique, Neurologie

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) représente la première cause de handicap acquis de l’adulte. Les troubles de l’équilibre sont au premier plan du handicap et de la dépendance des patients. Ils constituent un enjeu majeur en rééducation neurologique. Cette étude basée sur les récentes connaissances des mécanismes à l’origine des troubles de l’équilibre et sur l’utilisation de technologies innovantes (casques de réalité virtuelle) vise à proposer une nouvelle technique de rééducation de la lateropulsion, un trouble spécifique de certains AVC du à un bais dans le sens de verticalité. Cette technique devrait permettre d’améliorer la récupération fonctionnelle et limiter le handicap.

 

Centre hospitalier universitaire Grenoble-Alpes

L’incidence de la rééducation aidée par la réalité virtuelle sur le gain d’autonomie de patient ayant eu un accident vasculaire cérébral au travers de la stimulation de la négligence spatiale unilatérale et des troubles de l’équilibre

Rééducation, Réadaptation, Adulte, Innovation technologique, Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC), première cause de handicap physique non traumatique en France, sources de séquelles souvent invalidantes, nécessitent le recours à des aides humaines ou techniques plus ou moins importantes et coûteuses.
Parmi les séquelles, la négligence spatiale unilatérale (non reconnaissance d’un hémi espace, corporel ou extra corporel, proche ou lointain) et les troubles de l’équilibre, deux éléments péjoratifs pour la récupération de l’autonomie.
Le projet mené par l’hôpital Saint-Jean est d’étudier l’apport de la réalité virtuelle dans la rééducation de ces deux syndromes, sur le gain d’autonomie des personnes dans les activités quotidiennes, sa contribution à la lutte contre l’isolement social et son incidence sur l’allègement de la charge des aidants.

Rôle du dysfonctionnement dopaminergique dans le ralentissement psychomoteur de la dépression pharmacorésistante

Rééducation, Réadaptation, Adulte, Evaluation de pratiques, Neurologie

Le rôle des dysfonctionnements de certains circuits cérébraux dans la survenue et la résistance au traitement des troubles de l’humeur reste imparfaitement connu. Il en résulte un handicap persistant, évolutif et un risque de suicide pour ces patients. Une déficience en dopamine a été supposée comme un des mécanismes, avec la présence d’anomalies fines des mouvements. Dans la maladie de Parkinson, ou il existe une dégénerescence des neurones fabriquant la dopamine avec un ralentissement moteur, la dépression est fréquente. Dans ce programme, l’objectif est de comprendre le rôle des réseaux dopaminergiques dans ces formes de dépression avec une évaluation neurophysiologique précise des mouvements et de l’activité cérebrale, et par imagerie des réseaux dopaminergiques.

Retour en haut de page